Tourisme - À Marrakech, dans les riads Angsana de la Médina

Dans les jardins secrets de la ville rouge  Abonné

Publié le 13/10/2011
1318589914288325_IMG_69341_HR.jpg

1318589914288325_IMG_69341_HR.jpg
Crédit photo : DR

1318589919288324_IMG_69339_HR.jpg

1318589919288324_IMG_69339_HR.jpg
Crédit photo : DR

1318589920288327_IMG_68866_HR.jpg

1318589920288327_IMG_68866_HR.jpg
Crédit photo : DR

IL Y A 900 ans, l’environnement, désertique et sauvage, de la future capitale du Sud marocain, fondée sous la dynastie des Almoravides, était si peu engageant que ses rares habitants la baptisèrent du nom de Marrakech, déformation de « hâtes-toi, passe ton chemin ». Très vite métropole d’échange, la grande cité du Sud transformée en oasis avec ses palmeraies, sa végétation luxuriante, ses fleurs ses arbres fruitiers et ses multitudes de jardins aux milles couleurs entourant ses palais et mosquées devint l’une des plus célèbres villes impériale du royaume chérifien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte