D'Haruki Murakami à Jasmin Darznik

Créations sans limites  Abonné

Par
Martine Freneuil -
Publié le 26/11/2018
L26/11-Un sacré gueuleton

L26/11-Un sacré gueuleton

L26/11-Dévotion

L26/11-Dévotion

L26/11-Le Meurtre du Commandeur

L26/11-Le Meurtre du Commandeur
Crédit photo : Belfond

L26/11-La raison et le coeur

L26/11-La raison et le coeur

l26/211-L'Oiseau captif

l26/211-L'Oiseau captif

Plusieurs fois favori pour le prix Nobel de littérature, Haruki Murakami faisait partie des quatre finalistes retenus par l’ONG la Nouvelle Académie, constituée afin de décerner un prix après la démission de l’Académie suédoise pour cause de scandale sexuel, mais l’écrivain japonais, désireux de rester à l'écart de l'agitation médiatique, a refusé la nomination. La lauréate a été la romancière guadeloupéenne Maryse Condé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte