CINEMA - « 9 mois ferme », d’Albert Dupontel

Coupable de faire rire  Abonné

Publié le 17/10/2013
1381972669463081_IMG_113242_HR.jpg

1381972669463081_IMG_113242_HR.jpg
Crédit photo : J. PRÉBOIS

ALBERT DUPONTEL aurait pu devenir médecin, comme son père, comme le héros de « la Maladie de Sachs », qu’il incarne si bien. Mais il abandonne en 5année, choisissant l’humour, la scène et le cinéma. Tant mieux pour nous. Même s’il se souvient sans doute de ses études lorsqu’il tourne la désopilante et gore scène de dissection de « 9 mois ferme ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte