Une très saine diatribe

Contre la philo-bonheur  Abonné

Publié le 02/03/2015
1425262395588213_IMG_148507_HR.jpg

1425262395588213_IMG_148507_HR.jpg

Idées

De Michel Onfray à Luc Ferry, d’André Comte-Sponville à Bertrand Vergely et Robert Misrahi, la philo-bonheur multiplie ses conseils, ses recettes et imprègne l’air du temps. On peut pour une fois négliger ce qui distingue ces penseurs, tant le déscours est général. « Vous êtes déprimés, un petit coup de stoïcisme, une lichette de Spinoza et hop, ça repart ! »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte