« Le Cas Richard Jewell » et autres films

Clint Eastwood, éternel justicier

Par
Publié le 20/02/2020

Clint Eastwood, qui fêtera ses 90 ans le 31 mai, signe avec «le Cas Richard Jewell» son 38 e film comme réalisateur (depuis « Un frisson dans la nuit» en 1971), une histoire vraie, une histoire de justice. Et aussi, notamment, « Wet Season », délicat portrait de femme à Singapour.

« Wet Season »

« Wet Season »
Crédit photo : ÉPICENTRE FILMS

Éternel justicier, Clint Eastwood s'attache cette fois à rendre son honneur à un homme « persécuté », Richard Jewell (mort en 2007, à 44 ans). Le 17 juillet 1996, lors des jeux Olympiques d'Atlanta, ce vigile qui rêvait d'être policier découvre un sac à dos suspect dans le parc du Centenaire, donne l'alerte juste avant l'explosion, évitant un carnage. Il sera célébré comme héros pendant trois jours, avant d'être accusé par le FBI d'être l'auteur de l'attentat.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)