Un DVD accompagné d'un CD

Clara Haskil, inédits et témoignages

Par
Olivier Brunel -
Publié le 20/01/2020

« Clara Haskil - Le mystère de l'interprète », un DVD accompagné d'un CD contenant des inédits et d'un livret bien illustré : une parution qui va ravir les admirateurs de la pianiste roumano-suisse.

La discographie officielle de Clara Haskil (1895-1960) est aujourd’hui bien rééditée, autant par Universal, qui exploite le fond de studio de Philips, que par Deutsche Grammophon. Elle est complétée par des enregistrements épars d'EMI Références, de l’INA, de Cascavelle, Lyrinx ou ASdisc, enregistrements plus ou moins pirates de concerts donnés au cours de la courte carrière internationale de la pianiste, principalement des concertos de Mozart et Schumann.

Les inédits que propose le CD de ce coffret édité en Suisse par la société Louise Productions sont des archives de choix. En particulier le « Concerto en fa mineur » de Chopin, enregistré en mars 1960 dans un son plutôt acceptable avec l’Orchestre symphonique de Vienne dirigé par Carlo Maria Giulini : une interprétation bouleversante par une pianiste en état de grâce, le mouvement lent étant à la fois une leçon de phrasé chopinien et un vrai discours amoureux.

Le CD contient également des bandes réalisées par Charlie Chaplin, ami et voisin de la pianiste à Vevey, enfin rendues disponibles par la famille du cinéaste. Chaplin, qui venait d’acquérir un magnétophone de très bonne qualité, a enregistré Clara Haskil jouant sur le piano de son Manoir de Ban. Cela permet d’entendre des « Scènes d’Enfants » de Schumann et des curiosités de son répertoire comme « Le Coucou » de Louis Daquin, deux sonates de Scarlatti et le Largo de la « Septième Sonate » de Beethoven. Ont été aussi captées des bribes de conversation des invités de ce concert improvisé, une première, aucun enregistrement de la voix de la pianiste n’étant jusqu'alors connu.

La « Ronde des lutins » de Liszt enfin semble être un enregistrement test réalisé pour Columbia à une date inconnue et récupéré dans les archives de la Phonothèque nationale Suisse. Un incroyable butin !

De la Roumanie à la Suisse

Que l’on n’attende pas du DVD des images de Clara Haskil en concert. Mais à l’aide d’une riche iconographie, de témoignages, d’interviews, le film « Clara Haskil - Le mystère de l’Interprète » (2017), est un captivant itinéraire dans la vie de cette pianiste qui a traversé l’histoire tourmentée de l’Europe du XXe siècle. Née dans une famille roumaine juive, elle a survécu à une méchante malformation thoracique, échappé aux Nazis et fait tardivement un début de carrière européenne avant de succomber après une chute dans la gare de Bruxelles.

Le film aussi a son histoire, car initié par Pascal Cling, il mit onze ans à voir le jour. Après un énorme travail préparatoire interrompu par le décès de ce dernier, à 51ans, le projet fut repris par Prune Jaillet et Pierre-Olivier François. Y interviennent pour témoigner ou commenter, expliquer : Eugène Chaplin, fils de Charlie Chaplin, Marguerite Colombo, amie de la pianiste, les pianistes Christian Zacharias et Michel Dalberto (prix Clara Haskil), Joëlle Caullier, Alain Lompech et Éliane Reye pour la musicologie.

Afin de ne pas surcharger le film, certains chapitres ont été traités à part comme des bonus. Ainsi l’indispensable témoignage du pianiste russe Nikita Magaloff, qui parle aussi de Lipatti et Casals, celui de Jeanne Haskil, sœur de Clara et violoniste, et les interviews de pianistes primés au Concours Haskil (Cédric Pescia, Adam Laloum). Martha Argerich y apparaît aussi pour évoquer sa rencontre avec cette immense artiste.

Coffret CD/DVD, Louise Productions/Seppia Films

Olivier Brunel

Source : Le Quotidien du médecin