Côtes sauvages, petits villages et monastères byzantins

Chypre, un printemps grandeur nature  Abonné

Publié le 27/03/2014
1397040692508805_IMG_126050_HR.jpg

1397040692508805_IMG_126050_HR.jpg
Crédit photo : DR

1397040690508803_IMG_126048_HR.jpg

1397040690508803_IMG_126048_HR.jpg
Crédit photo : DR

1397040694508808_IMG_126052_HR.jpg

1397040694508808_IMG_126052_HR.jpg
Crédit photo : DR

1397040693508807_IMG_126051_HR.jpg

1397040693508807_IMG_126051_HR.jpg
Crédit photo : DR

1397040687508704_IMG_126047_HR.jpg

1397040687508704_IMG_126047_HR.jpg
Crédit photo : DR

1397040691508804_IMG_126049_HR.jpg

1397040691508804_IMG_126049_HR.jpg
Crédit photo : DR

Tourisme

Au sud de la sauvage presqu’île d’Akamas, domaine des pins d’Alep, des oliviers et des orchidées sauvages, Paphos, station balnéaire en vogue, accumule des richesses historiques qui font de cet ancien grand port romain un musée à ciel ouvert. D’ailleurs, la ville entière, chose rarissime, figure sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte