ARTS - À Paris, Nantes et Nancy

Chefs-d’œuvre des églises parisiennes  Abonné

Publié le 07/11/2012
1352254620382677_IMG_93033_HR.jpg

1352254620382677_IMG_93033_HR.jpg
Crédit photo : COARC/ROGER-VIOLLET

L’ÉLAN est donné par Henri IV, qui met fin aux guerres de religion, et Marie de Médicis. Le renouveau du sentiment religieux, la création de nouvelles paroisses et l’installation dans la capitale d’ordres religieux assurent des chantiers auxquels participeront les plus grands peintres du siècle. Sous Louis XIII se développe une monumentalité lyrique autour de Simon Vouet de retour d’Italie, à laquelle succède la peinture plus sobre de Nicolas Poussin, à l’origine de l’« atticisme parisien », où s’expriment La Hyre, Champaigne et Le Sueur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte