ARTS - À Paris, au musée Jacquemart-André

Boudin, impressionniste avant l’heure  Abonné

Publié le 11/04/2013
1365643089423439_IMG_102598_HR.jpg

1365643089423439_IMG_102598_HR.jpg
Crédit photo : NATIONAL GALLERY OF ART, WASHINGTON

NÉ À HONFLEUR puis papetier au Havre, Boudin découvre l’art au fil de ses rencontres avec les peintres Millet et Troyon. Grâce à une bourse, il se forme en autodidacte en copiant les chefs-d’œuvre du Louvre. Inspiré par Corot et les peintres de Barbizon, il veut peindre la nature sur le vif. De retour en Normandie, à la ferme Saint-Siméon, il fait venir, dans les années 1850, Courbet et Monet, son cadet de 16 ans, qui le considérera comme son maître.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte