Des expositions à Paris et à Marseille

Boltanski, le temps et le hasard

Par
Caroline Chaine -
Publié le 28/11/2019

Des choix opposés de création. Le souvenir et le temps qui passe pour Christian Boltanski au Centre Pompidou ; et le hasard avec 120 artistes à Marseille (Centre de la Vieille Charité, Friche la Belle de Mai).

Monument collège d'Huist, 1986

Monument collège d'Huist, 1986
Crédit photo : ADAGP/STEFAN MÜLLER

À Paris, au Centre Pompidou, traversée de l'œuvre de Christian Boltanski (1) en une cinquantaine de créations. Avec ses photos en noir et blanc floutées, Boltanski, né en 1944, retient de sa jeunesse au théâtre la mise en scène. Errance dans son passé autour d’un long couloir sombre entre deux luminaires, « Départ Arrivée » accueille le visiteur. Ses portraits d’enfants se fondent l’un sur l’autre au fil de l’âge sur un rideau de perles, les découpages réalisés dans son journal du Club Mickey, les photographies de fin d’année de son collège.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)