THEATRE - « La Tête des autres », de Marcel Aymé

Aussi drôle que féroce  Abonné

Publié le 14/03/2013
1363227467416466_IMG_100757_HR.jpg

1363227467416466_IMG_100757_HR.jpg
Crédit photo : CH. RAYNAUD DE LAGE

VOUS AIMEZ le cinéma noir des années 1950 ? Vous adorez Veronica Lake et Eddie Constantine ? Vous vous souvenez de la chanson « Cigarettes et whisky et p’tites pépés » ? Vous allez adorer la manière dont le metteur en scène Lilo Baur transpose la pièce de Marcel Aymé, une pièce terriblement féroce sur la justice et la bourgeoisie, une pièce qui fit scandale à sa création en 1952.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte