Le Bris, Prilepine, Setz, Follett, Jacq, Bussi...

Au fil des romans fleuve  Abonné

Par
Publié le 16/10/2017
L-Le Triomphe

L-Le Triomphe

L-Kong

L-Kong

L-Urgence absolue

L-Urgence absolue

L-Une colonne de feu

L-Une colonne de feu

L-Eclairs lointains

L-Eclairs lointains

L-L'Archipel des Solovki

L-L'Archipel des Solovki

L-Les femmes sont des guitares

L-Les femmes sont des guitares

« Éclairs lointains. Percée à Stalingrad » (1) est un livre hors du commun, qui évoque, sous la forme d’une fiction bouleversante de rudesse et de tendresse mêlées, l’enfer du « chaudron » de Stalingrad. Considéré comme le grand roman antimilitariste de la Deuxième Guerre mondiale, il a été écrit par un officier allemand, Heinrich Gerlach (1908-1991), alors qu’il était prisonnier des Soviétiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte