JAZZ-ROCK - Trois pianistes

Au fil des générations  Abonné

Publié le 18/11/2013
1384740857472063_IMG_115687_HR.jpg

1384740857472063_IMG_115687_HR.jpg
Crédit photo : J.-B. MILLOT

1384740859472064_IMG_115689_HR.jpg

1384740859472064_IMG_115689_HR.jpg
Crédit photo : DR

1384740858472065_IMG_115688_HR.jpg

1384740858472065_IMG_115688_HR.jpg
Crédit photo : J.-B. MILLOT

* Le pianiste Ahmad Jamal a connu plusieurs existences. Référence après sa magistrale version de « Poinciana », en 1958, et les compliments de Miles Davis, il disparaît des catalogues et de la scène pendant près de deux décennies, entre 1970 et 1990. Avant l’incroyable renaissance qui en a fait une légende du jazz. Depuis, le vieux lion natif de Pittsburg, aujourd’hui âgé de 83 ans, collectionne les honneurs et a retrouvé une nouvelle jeunesse musicale et un style, qui semblent devenus éternels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte