Au cœur du pouvoir  Abonné

Publié le 29/05/2012

Jean-Christophe Rufin, ex-médecin et académicien, ex-ambassadeur et grand écrivain, depuis « l’Abyssin » jusqu’à son prix Goncourt, « Rouge Brésil », nous emporte à nouveau dans un roman à la fois picaresque et réfléchi. « Le Grand Cœur » prend la forme des confessions, au soir de sa vie, de Jacques Cœur, grand argentier de France sous Charles VII, et proche de la favorite royale Agnès Sorel, la Dame de beauté.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte