LIVRES - Médecine et littérature

Au bonheur d’écrire  Abonné

Publié le 16/07/2012
1342401240364704_IMG_87723_HR.jpg

1342401240364704_IMG_87723_HR.jpg

1342401241364705_IMG_87724_HR.jpg

1342401241364705_IMG_87724_HR.jpg

1342401239363065_IMG_87722_HR.jpg

1342401239363065_IMG_87722_HR.jpg

1342401241364706_IMG_87725_HR.jpg

1342401241364706_IMG_87725_HR.jpg

* « La Nébuleuse de l’insomnie » (1) est le dernier roman traduit du grand écrivain portugais Antonio Lobo Antunes. Né en 1942 et fils d’un grand neurologue de Lisbonne, Antonio Lobo Antunes s’est spécialisé en psychiatrie et le service militaire accompli pendant la guerre d’Angola, de 1971 à 1973, en tant que médecin a inspiré ses trois premiers romans (« Mémoire d’éléphant », « le Cul de Judas » et « Connaissance de l’enfer »), qui l’ont rendu célèbre dans son pays. Il se consacre exclusivement à l’écriture depuis 1985.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte