Arshid Azarine, médecin-musicien, pionnier du jazz persan  Abonné

Par
Didier Pennequin -
Publié le 24/06/2019

Musique universelle, bien que née aux États-Unis, le jazz a essaimé de par le monde, y compris dans des contrées où sa présence pourrait sembler incongrue. Comme l'Iran, avec son pionnier, le pianiste/compositeur et radiologue cardio-vasculaire Arshid Azarine, qui a travaillé notamment sur le cœur artificiel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte