« Yves Saint Laurent », de Jalil Lespert

Amours et création  Abonné

Publié le 09/01/2014
1389233784485676_IMG_119541_HR.jpg

1389233784485676_IMG_119541_HR.jpg
Crédit photo : TH. GRABHERR

EN 1957, À 21 ANS, Yves Saint Laurent prend la direction artistique de la maison Dior, dont le fondateur vient de mourir, et, lors de son premier défilé, fait la connaissance de Pierre Bergé. C’est le début d’un couple, d’une vie de passions et de créations dont Jalil Lespert a choisi d’évoquer les vingt premières années, tumultueuses et prolifiques, jusqu’à 1976, avec le triomphe de la collection inspirée des Ballets russes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte