Le bleu d'Avicenne

#  4 : Du bleu pour l'émir

Publié le 24/05/2019
Pascale Dehoux

Pascale Dehoux

L'émir kakouyide Ala ad-Dawla Muhammed se réveille avec la sensation d'étouffer. Portant instantanément les doigts à son nez, il y découvre un filet de sang qui, au matin, s'est coagulé. Voilà trois jours qu'il saigne en continu. Il a beau tenter d'obstruer ses narines avec des feuilles de menthe, un petit caillot se forme alors et l'oblige à retirer ces bouchons de fortune.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?