Résistant, combattant ou collabo en 39-45

10 juillet 1940 : le jour où 10 médecins ont sauvé l’honneur de la République

Publié le 31/07/2020
La IIIe République s’est éteinte à quelques jours de son 70e anniversaire dans le cadre baroque du théâtre du Casino de Vichy à la faveur d’une session de l’Assemblée nationale qui ne l’était pas moins, équivalent d’un Congrès, réunissant constitutionnellement les élus de la Chambre des députés et du Sénat. Quatre-vingt parlementaires, dont 10 médecins ont pourtant, ce jour-là, refusé la confiance au maréchal Pétain. Cet été, « le Quotidien » retrace l'histoire de médecins qui se sont illustrés pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le 10 juillet 1940, au théâtre du Casino de Vichy

Le 10 juillet 1940, au théâtre du Casino de Vichy
Crédit photo : DR

C’était dans la touffeur de l’après-midi du 10 juillet ; 569 parlementaires avaient répondu à la convocation lancée sur les ondes de « Radio-Paris », seule autorisée par les Allemands et tous n’avaient pu loger dans les deux hôtels réquisitionnés la veille pour les héberger. Certains avaient donc passé une nuit blanche dans leur voiture et s’en trouvaient mal éveillés.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)