Courrier des lecteurs

CARMF, radars, hauts fonctionnaires... Comme je comprends les Gilets jaunes

Publié le 05/02/2019

Tout petit, comme chacun d’entre nous, je croyais au Père Noël. Depuis 1977, année où je me suis installé généraliste rural libéral, je croyais que la CARMF était autonome, comme elle s'intitule abusivement. Je vais vous le démontrer avec ces quelques lignes, dans le contexte actuel du « Grand débat ».

Comme chaque généraliste libéral, j’ai alimenté la CARMF, cotisant souvent avant l'heure de peur des pénalités de retard, pendant mes 37 années d’activité. Bien qu'encore très médecin (humanitaire, et EPRUS), je perçois ma pension de retraite depuis 2013.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)