Courrier des lecteurs

Vous avez dit pénurie ?

Publié le 06/05/2019

Mal énoncer un problème peut nuire à la lucidité qu’il convient d’avoir pour le résoudre. Les mots ont un sens et les utiliser de manière imprécise peut curieusement avoir de fâcheuses conséquences… On parle sans arrêt de la pénurie des médecins. Mais en réalité, ce n’est pas d’une pénurie dont il s’agit puisque, depuis que le sujet est sur la sellette, le nombre des médecins sortant des facultés n’a, en valeur absolue, ni augmenté, ni diminué. Une pénurie est par définition un manque d’effectif. Or, ici, il n’y en a pas.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?