Courrier des lecteurs

Une loi pour les remplaçants

Publié le 28/02/2019

La pénurie de praticiens hospitaliers qui touche plus particulièrement certaines spécialités comme la gynécologie-obstétrique, la chirurgie, la radiologie, la pédiatrie et l’anesthésie est une source permanente de dysfonctionnements dans certains établissements. Aucune région n'est épargnée mais certaines sont plus touchées que d’autres.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)