Désertification médicale

Les maires des petites villes avocats inlassables du conventionnement sélectif

Publié le 18/04/2019
mairie

mairie
Crédit photo : Phanie

« Nous, les maires, voulons nous adapter pour prendre en compte la réalité du terrain. Nous devons gérer maintenant une pénurie de médecins, il y a urgence à apporter une réponse. »

Nathalie Nieson, maire de Bourg-de-Péage (Drôme), vice-présidente de la communauté d'agglomération Valence Romans Agglo, résume l'angoisse des maires qui étaient réunis à Paris par l'Association des petites villes de France (APVF), Villes de France (qui rassemble les villes de 10 000 à 100 000 habitants) et la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?