13 heures/semaine pour l'administratif, la compta, l'entretien…

L'agenda des généralistes plombé par les tâches non médicales

Par Sophie Martos
Publié le 15/11/2018
- Mis à jour le 15/07/2019

Entretenir son cabinet, gérer les dossiers patients, les courriers, les rendez-vous, la comptabilité, affronter les aléas de l'informatique… L'ensemble des tâches dites « non médicales », qui ne relèvent pas du domaine du soin, grignotent toujours – et même cannibalisent – l'agenda des praticiens libéraux, illustre efficacement la thèse* que vient de soutenir Jean-Baptiste Prunières, jeune généraliste montpelliérain.  

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?