Entretien avec le président du conseil départemental de Saône-et-Loire

André Accary : «Une tendance qui est sans doute appelée à s’amplifier»  Abonné

Publié le 18/04/2019
André Accary

André Accary
Crédit photo : DR

En 2018, le président (Les Républicains) du conseil départemental de Saône-et-Loire a monté sur son territoire le premier centre de santé à l’échelle d’un département. Et il le jure : son initiative n’a rien d’une concurrence faite aux médecins libéraux.

LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN. Votre centre de santé départemental emploie une quarantaine de généralistes répartis sur douze sites de Saône-et-Loire. Pour vous, c’est l’avenir de la médecine ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte