Un outil de détection du cancer de l'ovaire

Les subtilités du dosage de l'antigène CA125

Par
Dr Véronique Nguyen -
Publié le 14/11/2019
Pour détecter le cancer de l’ovaire, le dosage sanguin de l’antigène tumoral CA 125 s’avère plus prédictif qu’on ne le pensait, en médecine générale, chez les femmes qui ont des symptômes évocateurs, selon une étude britannique présentée à la conférence du National Cancer Research Institute, à Glasgow.
Si le taux du CA 125 est anormal, une échographie pelvienne est prescrite

Si le taux du CA 125 est anormal, une échographie pelvienne est prescrite
Crédit photo : Phanie

En médecine générale, il est recommandé d’effectuer un dosage de l’antigène CA 125 (Cancer antigen 125) chez les femmes présentant des symptômes évocateurs de cancer de l’ovaire (douleur abdominale inexpliquée et persistante, doute à la palpation…). Cette molécule – libérée entre autre par les cellules tumorales de l’ovaire – est en effet un marqueur de ce type de cancer mais aussi d’autres cancers tels que celui de l’utérus, du poumon ou du pancréas et de certaines situations non cancéreuses (inflammation pelvienne, règles, grossesse…).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?