Courrier des lecteurs

Les oubliés du coronavirus  Abonné

Publié le 23/06/2020

Un gaillard de 20 ans hospitalisé pour un grave traumatisme crânien suite à une chute, et opéré en urgence une dizaine de jours en neurochirurgie, quatre jours avant le confinement, au début de cette « guerre sanitaire ».

Deux seules visites autorisées pendant ces 20 jours, où, nuits et jours, des spécialistes de la réanimation, de la diététique, de la radiologie, de la biologie, s'activent autour de lui. On pique, masse, intube… Puis, trachéotomie, sonde gastrique… On fait ce qu’il faut faire, mais aucun contact chaleureux de la famille n’est autorisé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte