Nouveaux interdits, sanctions arbitraires

Le recul de nos libertés

Par
Richard Liscia -
Publié le 07/11/2019
La plus grave des maladies françaises n'est peut-être ni le chômage ni le pouvoir d'achat. Ce serait plutôt le recul de nos libertés. On voit des juges prendre des décisions iniques, de pseudos journalistes raconter des bobards, des réseaux sociaux délirants et, last but not least, des formes d'ostracisme dictées par le politiquement correct. Tout cela, et c'est le fait le plus alarmant, dans l'indifférence générale.
Mohamed Sifaoui

Mohamed Sifaoui
Crédit photo : AFP

La philosophe Sylviane Agacinski, à la ville Mme Lionel Jospin, n'a pas pu donner une conférence à Bordeaux sous le prétexte ahurissant que ses dires n'étaient pas les bienvenus, dans un pays où les gilets jaunes ont ravagé les centres villes parce qu'ils étaient mécontents. Mohamed Sifaoui, excellent connaisseur de l'islam politique, a été privé des cours qu'il donnait à la Sorbonne alors qu'il ne représente qu'un danger, celui d'ouvrir les esprits à une réalité alarmante contre laquelle la société française doit lutter unanimement.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?