Du terrorisme à la PMA

Le gouvernement entravé  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 10/10/2019
L'attentat à la préfecture de police de Paris, qui a fait quatre morts et un blessé, a relancé les questions sur la sécurité des Français. Face à l'émotion de la population, le gouvernement, et plus précisément le ministre d'Intérieur, Christophe Castaner, ont très mal géré leur communication, ce qui a alimenté les doutes sur la capacité des pouvoirs publics à assurer la prévention du terrorisme.
Castaner avec Philippe

Castaner avec Philippe
Crédit photo : AFP

Il ne s'agit pas d'un simple épisode de la bataille contre le djihad. L'affaire a éclaté comme un coup de tonnerre au moment où le pouvoir s'engage dans de nouvelles réformes, comme celle des retraites, qui est très largement contestée et où Emmanuel Macron tente de donner une nouvelle orientation à sa politique d'immigration. Sujet brûlant qui mobilise les catholiques, la législation sur la PMA s'ajoute à plusieurs motifs de mécontentement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte