Une polémique très artificielle

La vérité sur les masques  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 12/05/2020
La hargne anti Macron a accru, si c'était possible, la judiciarisation de la politique. Pour ma part, j'ai pris le parti du confinement suivi du déconfinement. C'est ce qu'ont fait tous les gens raisonnables. D'autres voient dans cette double procédure des manquements criminels qui doivent valoir le tribunal aux membres du gouvernement.
Des masques cousus main

Des masques cousus main
Crédit photo : AFP

Contrairement à ce que croient certains lecteurs du blog que je publie sur Internet, je ne suis pas un thuriféraire du gouvernement. Je l'ai critiqué à plusieurs reprises mais j'ai approuvé sa politique réformiste. En l'état actuel des lieux, je ne vois pas quels autres dirigeants seraient plus compétents ou plus efficaces. Je soutiens donc sa politique, même si les réformes ont volé en éclats. Et d'autant plus qu'à la charge permanente des partis d'opposition et des syndicats s'ajoutent les propos venimeux qui courent sur les réseaux sociaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte