Courrier des lecteurs

La trahison de l’écrit

Publié le 20/02/2020

Lorsque petit enfant je regardais de bas en haut ce monument sacré qu’était notre bibliothèque, je me demandais ce que pouvaient contenir ces ouvrages qui me tournaient le dos en silence. C’est après avoir suivi une filière littéraire et non mathématique que je compris combien cet enseignement des « humanités » allait me servir à conduire ma démarche médicale : une longue préparation d’acquisition des bases techniques, puis la mise en œuvre de cette part humaine face aux incertitudes d’une décision complexe.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)