Tension avant la journée du 5 décembre

La contemplation de l'abîme  Abonné

Par
Publié le 28/11/2019
Avec l'adhésion à la grève, le 5 décembre prochain, des cheminots CFDT, la tension entre le gouvernement et les syndicats est encore montée d'un cran, si c'était encore possible. L'Élysée manifeste plus d'agacement et de nervosité que d'inquiétude. C'est parce que Emmanuel Macron, qui a changé de stratégie sociale depuis la crise des gilets jaunes, est devenu le pompier universel de tous les incendies.
Macron à Amiens

Macron à Amiens
Crédit photo : AFP

Ses détracteurs peuvent continuer à le débiner, le président de la République ne manque pas de panache qui s'est rendu à Amiens (sa ville natale) la semaine dernière, à la rencontre des ouvriers de Whirlpool, plongés dans une colère noire parce que leur repreneur leur a fait faux bond. La capacité de M. Macron à subir les interpellations familières et irrespectueuses de ceux qui se croient tout permis parce qu'ils sont malheureux est insondable. Lui reste de marbre, répond du tac au tac, tente de rétablir la réalité des faits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte