Kurdes en Syrie : nouveau SOS du Dr Jacques Bérès

Par
Christian Delahaye -
Publié le 14/10/2019

Crédit photo : AFP

L’appel du Dr Jacques Bérès, lancé le 10 octobre par l’intermédiaire du « Quotidien du Médecin », a fait réagir les confrères. Une dizaine d’entre eux se sont déclarés volontaires pour rejoindre la mission en partance prochaine pour la région de Kamichlu, la capitale du Rojava, le Kurdistan syrien, alors que de nombreux blessés sont signalés dans la population civile, sous le feu des forces terrestres et aériennes turques, vivant une « situation humanitaire insoutenable », comme la qualifie le président français Emmanuel Macron.

Alors que l’ONG américaine qui prêtait tout d’abord son concours vient de faire défection, c’est l’association humanitaire Soleil rouge, présidée par le cardiologue français Alexandre Koroglu, en lien avec la Fédération des associations kurdes et le CDKF (Centre démocratique des Kurdes de France) qui fournit maintenant son appui logistique en vue d’un prochain départ à destination de Kamichlu. « L’équipe devrait décoller dans le courant de la semaine », annonce le Dr Koroglu, en précisant qu’ « il n’est pas question d’exposer des médecins en zone tendue, mais de leur permettre d’intervenir à l’arrière, là où ils pourront opérer en sécurité, à l’hôpital de Kamichlu, ou plus en retrait des lignes de front, en fonction de la situation militaire. Il est hors de question d’envoyer des humanitaires au casse-pipe, insiste-t-il, alors que les urgences médicales sont plus que jamais vitales. »

Un anesthésiste, un neurochirurgien, un pédiatre et un gynécologue

« Nous avons avant tout besoin d’un anesthésiste, déclare le Dr Bérès, lui-même chirurgien orthopédiste, et qui recherche encore un neurochirurgien, un pédiatre et un gynécologue pour compléter l’équipe de ses médecins volontaires, auxquels devraient s’adjoindre des praticiens allemands.

Une réunion de soutien aux Kurdes de Syrie est organisée ce mardi à 20 heures au théâtre du Gymnase (38, boulevard de Bonne-Nouvelle, 75010 Paris), à l’initiative du groupe d’études sur les Kurdes de l’Assemblée nationale, avec l’association Soleil rouge, en vue de réunir les moyens financiers et logistiques indispensables à cette opération humanitaire internationale.

Dans l’immédiat, alors que la situation humanitaire se dégrade d’heure en heure, le Dr Bérès, qui préside le think tank France Syrie Démocratie, lance à nouveau un appel pressant aux confrères qui veulent s’envoler à ses côtés pour porter secours aux nombreux blessés kurdes. Il attend leur appel sur son portable (06.87.73.37.05). Le Dr Koroglu se tient aussi à la disposition des médecins qui se sentent concernés par une situation de plus en plus dramatique (06.64.62.30.58) – site Internet : https://rojasorfrance.com)

Ch. D.

Source : lequotidiendumedecin.fr