Le pari audacieux des « dinos »

Faire médecine sur le tard, la clé de l’épanouissement ?

Publié le 16/09/2019
- Mis à jour le 16/09/2019
On les appelle les dinosaures, ou « dinos ». Ils ont au moins 10 ans de plus que leurs congénères externes ou internes. Ils ont fait médecine sur le tard et par passion. Sont-ils réellement épanouis lorsqu’ils peuvent enfin réaliser leur rêve d’installation ? Beaucoup parlent de problèmes financiers et de désillusions car ils n’ont pu obtenir la spécialité tant attendue, mais en majorité ils sont heureux d’avoir fait « ce qu’ils avaient à faire ».

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Sur le Forum des étudiants en médecine remede.org on trouve la définition du « « dinos » » : se dit d’un étudiant débutant un nouveau cursus de formation après avoir déjà eu une vie professionnelle. Le sujet est abordé dans au moins 30 sous-thèmes et en particulier dans ceux ayant trait à l’accès aux études de médecine par le biais des « passerelles ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?