Médecin thermal

Une profession à revaloriser  Abonné

Publié le 20/01/2011
1295520290219235_IMG_52158_HR.jpg

1295520290219235_IMG_52158_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

TANDIS QUE 60 % des médecins thermaux prendront leur retraite dans les 8 à 10 ans à venir, la profession s’interroge aujourd’hui sur son avenir. La médecine thermale, ce sont près de 800 praticiens, dont 70 % sont généralistes, majoritairement de secteur 1. Près d’un tiers (30 %) sont des femmes, de 54,5 ans de moyenne d’âge, contre 56 ans chez les hommes. S’agissant du renouvellement générationnel en médecine thermale, l’inquiétude se porte davantage du côté des médecins spécialistes, où les remplacements demeurent aujourd’hui plutôt rares.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte