Un panorama de la santé des étudiants

Un recours au généraliste ou au gynécologue de plus en plus difficile  Abonné

Publié le 25/05/2012

Si les jeunes sont globalement en bonne santé, ils doivent tout de même faire face aux coûts du système de soin, et sont parfois obligés de renoncer à consulter. Le livre « Santé et conditions de vie des étudiants », publié par la Mutuelle des étudiants (LMDE) et coédité par la Mutualité Française et Rue des écoles, dévoile notamment que 34 % des étudiants ont renoncé à consulter un médecin au cours des 12 derniers mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte