La santé mentale des carabins et internes en danger

Un futur médecin sur quatre a pensé au suicide, les jeunes réclament un plan d'urgence  Abonné

Par
Sophie Martos -
Publié le 15/06/2017

Cinq internes se sont donné la mort depuis le début de l'année. « Les jeunes médecins vont moins bien qu'avant », affirme Ludivine Nohales, secrétaire générale de l'ISNCCA (chefs de clinique).

Pour la première fois, une enquête nationale d'envergure menée sous l'impulsion de l'association des étudiants en médecine (ANEMF), des syndicats d'internes (ISNAR-IMG, ISNI) et de chefs de clinique et assistants (ISNCCA) permet de mesurer l'ampleur des troubles psychiques touchant les jeunes praticiens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte