Des internes de médecine générale interdits de DESC

Un flou artistique entoure la réglementation de la gériatrie

Publié le 20/04/2009
1276107581F_600x_55919_IMG_13246_1240316362639.jpg

1276107581F_600x_55919_IMG_13246_1240316362639.jpg

ILS NE SONT PAS nombreux. Une dizaine d’internes de médecine générale, tout au plus, demande chaque année de pouvoir accéder au diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC) de gériatrie. Leur situation vient singulièrement de se compliquer ces derniers jours. Plusieurs d’entre eux viennent de se voir refuser l’inscription à ce diplôme. C’est le cas d’Alexandra Dumoussaud, en fin de 3e semestre d’internat à Bordeaux.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?