Le congrès de l’ISNAR-IMG à Deauville

« Tous les internes ne souhaitent pas un exercice salarié »  Abonné

Publié le 20/01/2011
1295489614219505_IMG_52244_HR.jpg

1295489614219505_IMG_52244_HR.jpg

1295489613219469_IMG_52235_HR.jpg

1295489613219469_IMG_52235_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

LE QUOTIDIEN - Depuis le rapport d’Élisabeth Hubert sur l’avenir de la médecine de proximité, la médecine générale et la formation sont au cœur des préoccupations des pouvoirs publics. Cela doit vous réjouir ?

STÉPHANE MUNCK - Oui car cela répond à des projets que nous défendons depuis très longtemps dans le but d’une meilleure organisation des soins. Ces problématiques sont désormais prises à bras-le-corps avec une volonté d’agir vite. C’est un bon début. Nous serons vigilants sur la mise en place de ces mesures de façon à ce que cela soit cohérent et efficace.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte