Santé mentale : 3 associations se regroupent pour lutter contre la stigmatisation des malades

Par
Coline Garré -
Publié le 28/06/2018

Santé mentale France, l'Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (UNAFAM), et l'organisme de formation INFIPP, créent l'association loi 1901 « Premiers secours en santé mentale France » (PSSM France), afin de lutter contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles psychiques. 

Cette initiative fait partie de la feuille de route santé mentale et psychiatrie (action 4) présentée ce 28 juin par Agnès Buzyn à l'occasion du lancement du Comité stratégie de la santé mentale et de la psychiatrie (CSSMP). 

Les PSSM France s'inspirent du programme australien « mental health first aid » lancé en 2000 et mis en œuvre dans plus de 20 pays, dont le Royaume-Uni, les Pays-Bas, et bientôt la Suisse et l'Allemagne. Ce programme vise à former les étudiants, dans une logique d'aide pour les pairs, à repérer les troubles psychiques ou les signes précurseurs de crise, afin d'intervenir le plus précocement possible. 

Le bureau de PPSM France est constitué de Jacques Marescaux (Santé mentale France), président, Béatrice Borrel (Unafam), trésorière, et Mickaël Bardonnet (INFIPP), secrétaire. La direction générale de la santé (DGS) et Santé publique France participent au pilotage de l'association, également soutenue par la Fondation de France. 

L'association accueillera une délégation australienne du 9 au 13 juillet à Lyon pour former un groupe de 16 instructeurs et lancer le programme d'ici 2019. 


Source : lequotidiendumedecin.fr