Pr Brotchi (sénateur belge): « ils viennent car il suffit de payer son inscription »  Abonné

Publié le 28/10/2013
LE QUOTIDIEN – Plus d’un millier de Français étudient la médecine en Belgique francophone. En quoi cela pose-t-il problème ?

PR JACQUES BROTCHI – Cela pose problème car il y a un embouteillage dans les amphis. On ne peut pas multiplier à l’infini les stages ni les maîtres de stage. La venue des étudiants français accentue ce problème. L’enseignement de la médecine est excellent en Belgique mais pourra-t-il le rester ? L’an dernier, 4 000 étudiants étaient inscrits en première année. On ne peut pas entrer dans une chambre de malade avec 30 étudiants !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte