Formation initiale

Pessoa n’abdique pas, ses opposants non plus  Abonné

Publié le 20/11/2014

La Cour d’appel d’Aix-en-Provence a suspendu la décision du tribunal de grande instance de Toulon ordonnant la fermeture du centre libre d’enseignement supérieur international (CLESI, ex Fernando Pessoa), estimant cette dernière « manifestement excessive ». « Le CLESI obtient donc la possibilité de poursuivre son activité en toute légalité », s’est réjoui son président, Bruno Ravaz. Pour les opposants au centre privé, qui l’accusent de contourner les numerus clausus en kinésithérapie et odontologie, l’affaire ne s’arrête pas là.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte