Pas de tirage au sort, réclament les carabins  Abonné

Publié le 11/05/2017

Selon Antoine Oudin, président de l'Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), le nouveau chef de l'État devra se prononcer rapidement sur plusieurs dossiers cruciaux portant sur la formation initiale. Il cite la réforme du 3cycle qui entrera en vigueur à la prochaine rentrée, l'encadrement des stages d'externat et surtout le recours au tirage au sort pour l'entrée en PACES, tout juste acté et dont les carabins réclament la suppression.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte