Entretien

Olivier Le Pennetier, président de l'ISNI : « Si on juge que des internes n'ont pas le niveau, la vraie question est : pourquoi ? »  Abonné

Par
Publié le 02/02/2017
PENNETIER

PENNETIER
Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : Comment abordez-vous la problématique des internes incompétents ?

OLIVIER LE PENNETIER : Nous ne parlons pas d'internes "incompétents". Il y a des insuffisances professionnelles, parfois, mais pas d'incompétence. Si on juge que certains internes n'ont pas le niveau, la vraie question est : pourquoi ? Ne faudrait-il pas remettre en cause la formation, si celle-ci n'est pas optimale, au lieu d'accabler les internes ? La réforme du 3e cycle devrait être un élément de réponse avec une augmentation du suivi et du compagnonnage…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte