Numerus clausus : pas de regrets  Abonné

Par
Publié le 25/10/2018

Ce fut, en septembre, l’une des annonces les plus spectaculaires du plan santé présenté par Emmanuel Macron. Le chef de l’État a précisé que, comme dans les autres disciplines, les futurs carabins passeront des partiels et accéderont à l’échelon supérieur en fonction de leurs notes. Mais le système restera sélectif, a promis le président.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte