Refonte des formations et des métiers

Les nouvelles générations en santé jouent à fond la carte de l'interpro  Abonné

Par
Publié le 12/11/2018
jeunes

jeunes
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

À l'heure où sonne la disparition de la première année commune aux études de santé (PACES) et du numerus clausus, les représentants des étudiants en santé (médecine, pharmacie, soins infirmiers, kinésithérapie, maïeutique), mais aussi les jeunes managers du secteur de la santé, expriment leur volonté de jouer collectif et de resserrer leurs liens, comme vient de le montrer une journée d'étude nationale*, le 7 novembre à Paris 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte