Statut, reconnaissance, et conditions de travail

Les externes veulent sortir de l’ombre  Abonné

Publié le 14/01/2013
1358156502401476_IMG_96844_HR.jpg

1358156502401476_IMG_96844_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

DEPUIS le 14 novembre 2012, les étudiants en médecine, tous cycles confondus, sont engagés dans de vastes discussions au ministère de la Santé sur leurs conditions de travail et de formation. Les conclusions sont attendues le 30 janvier. Dès aujourd’hui l’ANEMF expose ses propres revendications. « L’absence d’un statut juridique pour les étudiants de 1er et 2e cycle entraîne des abus. Il faut de véritables solutions pour remédier à leur précarité », déclare le président Pierre Catoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte