Une formalité administrative qui complique tout

Le combat d’une interne marocaine pour finir son cursus en France  Abonné

Publié le 17/09/2012
1347844404370818_IMG_89179_HR.jpg

1347844404370818_IMG_89179_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

C’EST L’HISTOIRE d’une étudiante en médecine brillante, 4e de sa promotion de PCEM1 et très bien classée, l’an dernier, aux épreuves classantes nationales (ECN). L’histoire d’une interne qui s’épanouit en ORL dans les plus grands hôpitaux parisiens. L’histoire d’une jeune femme qui veut devenir professeur et faire de la recherche. Mais cette histoire pourrait connaître une fin moins réjouissante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte