Une nouvelle instance pour préserver l'indépendance

Le CHU de Toulouse ouvre la chasse aux conflits d’intérêts  Abonné

Par
Publié le 18/04/2017
HôpitalToulouse

HôpitalToulouse
Crédit photo : PHANIE

Les conflits d’intérêts (ou leurs suspicions) entre médecins et industrie alimentent régulièrement les chroniques.

Dernier en date, le Pr Michel Aubier, qui sera jugé avant l’été, risque jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. Auditionné par une commission d’enquête du Sénat en 2015, le pneumologue à l’hôpital Bichat avait déclaré n’avoir aucun lien d’intérêt mais ses déclarations avaient été mises à mal par la révélation des contrats unissant le soignant et le groupe Total.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte