Somnolence sur les bancs

Le burn out guette dès les études  Abonné

Publié le 22/05/2014

Les études de médecine devront-elles passer par des cours de prévention du burn out ? C’est ce que semblent affirmer Daniel Pagnin et ses collègues de l’université fédérale Fluminense, au Brésil. Selon les résultats de leur enquête publiée dans Academic Psychiatry, des somnolences diurnes étaient relevées chez respectivement 60, 65 et 63 % des étudiants de premier, deuxième et troisième cycles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte